Paradiso Terrestre

....

Pour inaugurer cette série de rendez-vous, honneur à Giacomo Balla et Dino Gavina.

Une promesse de paradis, débute le 16 mars 2017, en avant première du Salon del Mobile de Milan

Le programme est lancé autour de la thématique du futurisme italien. La Villa Rose présente une sélection de pièces de Giacomo Balla « Paradis Terrestre » éditées par Dino Gavina dans les années 60, une série de sculpture florale à découvrir et acquérir dans le jardin d’hiver de la Villa.

.. 

For the opening of this series of rendezvous, we present one in honor of Giacomo Balla and Dino Gavina.

A promise of paradise, starting March 16th, 2017, with a premier at the Salon del Mobile de Milan

The program launches with the theme of Italian futurism. La Villa Rose presents a selection of works “Paradiso Terrestre” edited by Dino Gavina in the 1960s, a series of floral sculptures to discover and purchase in the Winter Garden.

....

 

.... Giacomo Balla et Dino Gavina .. Giacomo Balla and Dino Gavina ....

....

Tout commence en 1964 par une lettre envoyée par Luce et Elica, filles de Giacomo Balla, à Dino Gavina pour reproduire les fleurs futuristes. À Bologne, elles fournissent les dessins provenant des archives du centre Duchamp. Dino Gavina fera appel au sculpteur italien, Elio Marchegiani qui s’occupera d’adapter les dessins originaux de Giacomo Balla en sculptures florales. Dès 1966, Elio Marchegiani rencontre les filles Luce et Elica Balla et il rapporte les phrases suivantes que Giacomo Balla aimait répéter à ses filles : «Vous verrez, dans ce monde moderne bientôt de nouvelles possibilités, de nouveaux matériaux permettront de mettre en œuvre mes idées» «Reconstruisez mes œuvres avec les matériaux de votre propre temps.»

Dino Gavina utilisa des machines de coupes électroniques et commença à produire des plaques de tôles polies pour la réalisation des « Fiores » alors que jusqu’à ce jour elles avaient été réalisées à la main et en bois peint.

L’acier poli les rendra encore plus futuriste, elles seront produites dès 1968 en série limitée entre 250 et 400 ex.

«Angulaires, pointues, vivaces et printanières, ces fleurs d’une espèce qu’on n’a jamais encore vue auront magnifiquement poussé à la Villa Rose en mars 2017!»

Gilbert Kann

..

It all started in 1964 with a letter from Luce and Elica, daughters of Balla, asking Dino Gavina to reproduce the futurist flowers. Situated in Bologna, they provided the drawings from the archives of the Duchamp Center. Dino Gavina called Italian sculptor Elio Marchegiani who will adapt the original drawings of Balla into floral sculptures. Since 1966, Elio Marchegiani meets Luce and Elica Balla and they passed on to him these words of Balla himself : “You’ll see, in this modernizing world creating new possibilities, new materials will allow my ideas to take form” “Recreate my works with the materials of your time”.

Dino Gavina uses electric cutters and produces polished sheet metal to create the “Fiores”, whereas until now they were made by hand and painted wood.

Given that the polished steel gives an even more futurist effect, the Fiore have been produced since 1968 in limited series of 250 to 400 copies.

“Angular, sharp, perennial, and young, these flowers of unknown species will have beautifully grown at La Villa Rose in March 2017 !”

Gilbert Kann

....

 

.... Galerie photos .. Photo gallery ....

 

....

Les pièces sont en vente toute l'année à la Villa Rose

Visites sur rendez-vous, du lundi au vendredi de 9h30 à 19h30

contact@lavillarose-paris.com

.. 

The pieces are on sale throughout the year at La Villa Rose.

Visits available by appointment, from Monday to Friday 9h30 to 19h30

contact@villarose-paris.com

....